Comment allez-vous ? Je vous écris confortablement installée dans mon lit avec une playlist de Noel en fond et … Je suis vraiment toute excitée d’ouvrir aujourd’hui une nouvelle catégorie d’articles à propos de mon nouvel attrait sportif : le running. Si vous ne me suivez pas sur mes différents sociaux, vous ne le savez sûrement pas mais il y a de ça 2 mois très exactement, j’ai commencé à courir.

Je me souviens encore de ma souffrance en primaire lorsqu’on avait EPS et qu’on devait courir 15 min. La même chose au collège et au lycée, j’étais littéralement dispensée de tous sports alors la question ne se posait plus. Ça vous donne une idée de ce que je pensais de la course à pied. Et puis, un matin d’octobre je me suis décidée. J’avais de quoi faire pour le matériel et je me suis achetée le guide de running de Anne Dubndidu pour « apprendre » à courir et progresser en 8 semaines. (mais ça je vous en parlerais en janvier).

Même si je vous avoue que je souffre tout de même, l’après course fait un bien fou et niveau estime de soi c’est plutôt pas mal haha. Très rapidement, j’ai voulu me fixer un objectif et la course Sainté City Run était parfaite pour ça. Un parcours réalisable, pas d’enjeu majeur et une ambiance hyper fun.

Sainté City Run 2017

(la meuf floue tout devant c’est moi, suivie de ma soeur en noir et Marine au 1er plan)


La Sainté City Run, qu’est-ce que c’est ?

Il s’agit d’une course organisée par la ville de Saint-Etienne et qui se déroule au coeur de la ville, au mois de décembre et de nuit. Il y a deux parcours, un de 6km (celui auxquels on a participé) et un de 12km (celui que je ferais l’année prochaine). On peut s’inscrire en équipe, en relais, en solo et en marche nordique.


Pour ma part, je me suis inscrite avec ma soeur et Marine, une amie commune. C’était un défi pour toutes les 3 même si Marine a plus l’habitude de courir, mais c’était chouette de la faire ensemble. On s’encourage, se conseil et se soutient pendant la course et puis, grosse fierté de passer la ligne d’arrivée ensemble ! Il s’agit d’une petite course mais elle est accessible au plus grand nombre, elle fédère un très bon esprit (big up à cet éducateur qui est venu avec une équipe de jeunes ou à ces parents qui ont couru avec leur enfant handicapé, ils ont émus beaucoup de spectateurs), elle est un peu magique parce qu’on court au milieu de la ville avec des centaines d’inconnus qui nous encouragent et d’autres qui font leur vie comme si de rien n’était (c’était très drôle de passer à côté du marché de Noël et de la grande roue en courant et souffrant pendant que certains dégustait leur chocolat chaud haha). Vraiment l’esprit de la course est hyper chouette !

Comment je me suis préparée ? J’ai continué de suivre le programme de Anne, ne sachant pas vraiment s’il y avait une préparation spécifique à faire. Je cours dans un parc qui a quelques légers dénivelés et des faux plats, ce qui m’a aidé pour la course. Mais j’ai eu un peu de mal à courir la semaine précédant la course cependant je voulais absolument courir au moins une fois, 6km, avant la course. Chose faîte le mardi précédant. Je n’ai pas pu ressortir courir ensuite et mon seul jour de disponible était le vendredi sauf que je voulais m’économiser un max alors je n’ai pas abordé la course sereinement. C’est bête mais courir encore une fois m’aurait peut-être rassuré et même s’il n’y avait pas forcément d’enjeu, pour moi je voulais réaliser ce défi SANS marcher et améliorer mon temps. Donc je stressais quand même avant le départ. haha

L’ambiance avant la course était hyper festive, on s’est échauffé sur une place inondée de musique et l’attente dans le couloir de départ avec nos copines venues nous soutenir, nous a détendus 😉 La départ était donné à 20h et on devait se présenter 30 min avant alors autant dire qu’un 9 décembre, dans le froid, les 30 min étaient un peu longue. On était serré et pas vraiment de place pour se réchauffer et s’échauffer. J’ai donc gardé ma veste jusqu’au départ et heureusement que j’avais mes gants. Meilleur achat du moment ! J’ai mon bandeau bien visé, mes écouteurs et mon application prête à partir. Avec les filles on commence à être survoltées et on danse du mieux qu’on peut sur « Allumer le feu » de Johnny Halliday. Au moins ça nous réchauffe ! On fait un bisou à mon neveu et ma famille venue nous encourager et on se prépare à partir !

Sainté City Run 2017

(Sur le départ.. Crédit photo : Sainté City Run )

20h le départ est donné, on part tous en même temps mais prudemment. Avec les filles, on reste ensemble et elles se calent sur mon allure. On aperçoit mon frère et Joe, notre amie américaine un peu plus loin, on les salue et c’est là que j’ai vraiment sentie que c’était partie : je participais à ma 1ère course ! Sensation d’euphorie et de stress; mêlée à l’envie de me rendre fière mais aussi mes proches.

Le parcours était vraiment fun, en passant notamment au milieu de la Cité du Design, structure réputée de la ville, ou bien encore en plein centre ville au milieu de la rue des Martyrs et ses nombreux bars et pubs sans oublier la Place de l’Hôtel de ville et son marché de Noël. Le parcours était bien délimité et encadré par des bénévoles qui n’ont pas manqué de nous encourager. Seul point négatif, le ravitaillement était pas des mieux organisés. On s’est retrouvé avec bcp de gobelets par terre, à zigzaguer entre pour ne pas glisser. Dommage !

Pour ce qui est de la course en elle-même, comme je le disais plus haut, rapidement les filles se sont calés sur mon allure en voyant que je la maintenais. Je ne cours pas vite (pas encore) mais j’ai pris l’habitude de maintenir mon allure. Et comme, elles arrivaient à me suivre, on a pu courir constamment toutes les 3 ! Ma soeur m’encourageait oralement mais je ne lui répondais que par des gestes de pouces en l’air et en souriant lol Je n’arrive pas encore à vraiment parler pendant que je cours. (je ne comprends comment font certains pour tenir une conversation en courant ). Comme d’habitude,les 10 premières minutes ont été dures mais ensuite, une fois le rythme bien trouvé et calé, les 6km ont été avalés facilement.

Pour une première course officielle, je suis vraiment contente de moi et de nous. On a passé la ligne d’arrivée ensemble, sous les encouragements de nos familles et amis, on a piqué un dernier sprint sur les derniers 20m et on a filé au dernier ravitaillement. Certains coureurs du 12km, partis 30 min après nous, c’est à dire qu’ils ont couru en moins de temps que nous haha mais on s’en fiche de notre temps, notre objectif était de la finir sans marcher. J’ai réussi à améliorer mon temps de 2 min et ça, c’est mon petit exploit personnel !


Niveau temps, on a mis 47 min pour finir les 6km, temps officiel ! 


Sainté City Run 2017

J’espère vous avoir donné envie de courir un peu ou de participer à votre 1ère course (pas besoin de faire de suite la Sainté-Lyon 😉 ). Je ne suis pas une experte et j’apprends chaque jour (je vais d’ailleurs de ce pas, écrire un mail à Anne avec les milliards de questions que j’ai haha) mais je me suis prise au jeu et aujourd’hui, je peux dire que j’aime vraiment ça. Ça me manque même quand je ne sors pas. C’est dire …


Quelques supports pour vous aider à démarrer (il y en a pleins sur les internets, je vous parle surtout de ce que moi je connais et utilise 😉 ):

Le blog de Anne

La magie du running (le programme que je suis)

Je suis également des comptes Instagram qui me donne envie de me dépasser et de progresser, comme celui de :

Mathieu, UpperWestguys 

Anne-Laure, Bonjour Darling

Julie, DouzeFevrier


J’espère que cet article vous aura plu et vous donnera envie de suivre un peu plus mes aventures sportives et running. Je suis une débutante et je découvre au fur et à mesure mais je n’ai clairement pas envie d’en rester là, alors n’hésitez pas à m’écrire si vous avez des questions ou quoi que ce soit ! Je me ferais un plaisir de vous répondre 🙂

J’ai hâte de vous lire !